AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire et le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître Du Jeu
Beginner
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: L'histoire et le Contexte   Dim 15 Jan - 1:59


HISTOIRE



« La fin du monde arrivera un jour ou l'autre. Guettez les signes de l'apocalypse. La fin arrivera en l'an 2012.

Pff.

Foutaises!

Je suis Ishikawa Fusaaki, j'ai 17 ans et je dois avouer que le monde dans lequel je suis né était bien différent d'aujourd'hui. La vie, c'était des gens normaux qui se levaient tous les matins pour aller travailler, des étudiants allant à l'école avec plus ou moins de volonté et des femmes de foyer élevant leurs enfants. C’était des jours et des nuits tout à fait banals où l'on pouvait s'amuser et dormir sans inquiétudes.

Enfin, c'était dans mon monde à moi.

Maintenant, tout a changé. Qui aurait crû que les sorciers et les vampires existaient réellement? Ou même l'enfer et le paradis? Dans tous les cas, pas moi. Je croyais qu'on ne les voyait que dans les films et les livres, comme dans Harry Potter ou Twilight, par exemple. Eh bien, j'avais bien tort, mais à ce moment-là, je n'en savais rien. J'étais ignorant, naïf et même si certains y croyaient, ce n'était pas le cas de la majorité qui, bien entendu, regardait avec indulgence ou découragement ceux qui étaient pourtant dans le vrai! On aurait peut-être dû écouter ces gens là au lieu de les traiter de débiles ou même dans certain cas, les enfermer pour le restant de leurs jours. Aussi, peut-être que nos ancêtres auraient dû penser à autre chose que l'argent et le pouvoir afin d'accorder plus d'importance à ce qu'il se passait autour d'eux.

Il y a longtemps, on disait qu'on détruisait notre propre planète, mais à cette époque, à ce que mon père m'a raconté, les gens n'y prêtaient aucune attention malgré tous les avertissements. Sans doute croyaient t-ils que c'était faux? Ou ne croyaient-ils peut-être pas à une quelconque fin du monde? Ces livres qu'on nomme Testaments et Bible, tout ceci n'est que mensonge. Ils ont été écrit par des humains et non par Dieu alors pourquoi certaines personnes y croyaient tant? Je n'ai jamais compris et ce même en écoutant les récits de mon grand-père. L'humain doit éprouver le besoin de s'accrocher à quelque chose. De justifier certaines choses qu'il n'arrive toujours pas à expliquer. Il n'y a jamais eu de Dieu avec nous... ou alors s'il y a véritablement un Dieu, il doit vraiment nous détester pour nous avoir abandonnés alors qu'on en avait le plus besoin. Et même encore aujourd'hui, s’il y a un Dieu, qu'est-ce qu'il attend pour nous venir en aide?

Tout a commencé il y a 3 mois maintenant. J'étais avec mes potes au lycée pour une nouvelle journée. Vous savez ces journées banales comme il y en a des centaines dans la vie d' étudiants et où j'allais à mes cours et m'amusais pendant les pauses. Je ne le savais pas encore, mais cette journée serait, finalement, loin d'être normale. C'est vers treize heures que le soleil s'est couché, laissant place à la lune. Ensuite, il y a eu le tonnerre suivi de la foudre, mais cet orage était des plus singuliers.

En fait, tout était anormal.

Le vent a soufflé si violemment que les fenêtres du lycée ont toutes éclatées. Soudainement, il y eût un silence de mort comme je n'en avais jamais entendu. Je me souviens que je n'étais pas le seul qui était prit de chair de poule. C'était intense. De grands et violents frissons qui vous parcourent tout le corps et ce en moins de deux secondes ! On se tenait tous debout, observant avec inquiétude l'extérieur. Des hurlements, des respirations saccadées et d'étranges rugissements parvinrent à nos oreilles, n'améliorant guère notre état, loin de là. Le vent souffla alors de nouveau. Il souffla si fort qu'il en semblait animé et doté d'une volonté propre, happant plusieurs de mes camarades hors de la classe, les jetant dans le vide brutalement pour les laisser s'écraser au sol, quatre étages plus bas.

J'étais horrifié. Pourtant, de ma place, je ne voyais pas les corps qui devaient à tout coup s'être brisé dans leur chute. Mon regard fut attiré par autre chose quand un éclair pourfendit le ciel. Dégoutant... C'est la première pensée qui traversa mon esprit. Ils avaient l'air humain, mais de toute évidence, ils ne l'étaient pas... Ils ne l'étaient plus. C'est paniqué que j'allais rejoindre mes trois amis dans la classe voisine. Kondô Takeshi, Fukuda Yasuo et Yamamoto Kyoichi, tous âgés de 17 ans, tous plus terrorisés les uns que les autres. Pourtant, on savait bien que si on restait là, à ne rien faire, on y laisserait notre peau. C'était une intuition, un instinct de survie qui se frayait un esprit dans nos consciences. Avec pour seul bien ce que nous avions sous la main, nous sommes partis et avons commencé une longue lutte pour notre survie. En arrivant dans la ville, notre nombre avait augmenté à sept, Ikeda Hideaki, Ishii Akane et Kobayashi Nahoko s'étant rajouté au groupe. C'est trois là savaient bien se défendre, ayant été membres de divers club tel que celui de Kendo ou de tir à l'arc. Et encore aujourd'hui, trois mois après le début de la fin, on se bat tous pour notre survie bien qu'on tente tout de même à chaque jour de trouver d'autres survivants. Ceci dit, laissez-moi continuer de vous racontez nos mésaventures.

Au fur et à mesure que les jours passèrent, on a finalement sû ce que ces choses étaient. On pourrait appeler cela des morts-vivants. Un riche autrichien avait fait effectuer dans ses laboratoires, pendant de nombreuses années, des expériences de toutes sortes et avait finit par perdre le contrôle d'une d'entre d'elles. Un virus nommé "Atem" d'une dangerosité hallucinante avait alors été libéré, ravageant tout d'abord le pays natal du riche avant de se répandre sur toute la surface du globe, telle une trainée de poudre. Au moins, on savait d'où venaient ces morts-vivants, mais on ne savait pas la cause de tous ces changements météorologiques. Il était certain que ce n'était aucunement à cause de ce foutu virus! Qui aurait cru qu'un mois plus tard, on aurait découvert la cause de tout ça?

Alors que j'étais avec mes compagnons et que nous étions sérieusement mal barrés, on nous a sauvés de justesse. Qui donc? Ils ressemblaient en tout points à des humains normaux, mais ce que j'avais vu et ce qu'avait vu Takeshi...était simplement impossible ! Quel être humain pouvait avoir des pouvoirs? Aucun, bon sang! Visiblement puisque les morts-vivants existaient, eh bien les humains dotés de dons spéciaux aussi. On les appelle les sorciers, Myuru. Je dois avouer qu'ils nous étaient bien utiles! La magie est sans doute plus efficace que nos sabres, flingues et battes de baseball, après tout! Ces sorciers ont fait une bonne partie du chemin avec nous mais malheureusement, ils ont décidés de partir de leur côté lorsqu'on était enfin arrivé au port. Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus, par contre. C'est sûr qu'on ne croise pas souvent les sorciers, mais quand on est là, au bon endroit et au bon moment, ils sont très utiles!

À la tombée de la nuit, on a commencé à chercher un bateau, quand soudainement, les éléments se déchainèrent au-dessus des flots. Si bien qu'une trombe marine se forma avec une rapidité hallucinante; Beaucoup trop rapidement pour être normale de toute évidence. Elle a prit à peine dix secondes pour toucher l'eau ! Horrifiés, nous nous sommes cachés le temps que la tempête se calme. C'est en cherchant rapidement un abri, qu'on a vu encore une chose bien surprenante (comme si ce n'était pas déjà assez). Des créatures et non des zombies cette fois. Au loin, on voyait bien leurs silhouettes. Certaines avaient des ailes blanches, d'autres des ailes noires, d'autres ressemblaient en tout point à des humains mis à part leurs perles d'un rouge flamboyant... Il y avait toutes sortes de créatures inconnues qui se dirigeaient vers le pont. On les a aperçues de loin mais c'était extrêmement net, surréaliste! Puis Nahoko s'est finalement exclamée:

« Ce sont des créatures de l'au-delà! »

Pardon? Quoi? Qu'est-ce que c'était que ces bêtises? Pourtant... Peut-être avait t-elle raison. Je n'avais jamais vu un humain avec des ailes et encore moins avec des iris rougeâtres ou encore avec de la fourrure! On n’en a pas su davantage à leur propos sur le coup, mais j'ai l'impression qu'ils sont là pour l'humanité. Enfin, peut-être est-ce le cas pour certains, mais pour d'autres... Il est clair qu'ils veulent l'anéantissement des êtres humains. Juste en les voyant... Disons que je pense que le conflit est beaucoup plus gros que ce qu'il était à la base. J'espère bien en savoir un peu plus sur eux, mais je me dois d'être prudent et surtout, de faire de mon mieux pour protéger mes amis et sauver les survivants qui croisent notre route.

Le plus effrayant dans cette histoire, c'est que cela n'arrive pas qu'au Japon, mais bien partout ailleurs sur la planète. On n’a aucune porte de sortie, mis à part de se battre ! »


«Le jour où tout ce que je connaissais prit fin. Je suis resté éveillé.»

Dans ce nouveau monde de l'an 2072, ce n'est que les plus forts qui survivent. Gardez bien ceci à l'esprit.


Dernière édition par Maître Du Jeu le Sam 7 Avr - 11:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Du Jeu
Beginner
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: L'histoire et le Contexte   Dim 15 Jan - 2:44

CONTEXTE



On vous a raconté tellement de choses sur les vampires. Dracula en a été le plus bel exemple pour ne citer que lui. Mais savez-vous vraiment l'histoire de ces êtres surnaturels? Non? Alors il faut remonter au temps de la 13ième Inquisition, celle d'avant la catastrophe. . C'est vers cette date que l'église voyait le mal partout: de l’enfant, à la femme, de la femme à l'homme, il n'y avait qu'un pas. Il faut dire que la violence humaine peuplait ce monde. Elle le peuplait d'êtres trop menaçants alors le fragile équilibre entre la terre, le ciel et l'enfer bascula.

L'église se réunit un certain vendredi 13 autour d'une table ronde de douze personnes où on y discuta du sort de l'humanité. Il y avait le pape représentant des hommes, l'archange Michaël, représentant du ciel et pour les enfers, il y avait un certain Pilate devenu démon après sa rencontre avec Charon. Ces trois là étaient les chefs de chaque race. Huit êtres aussi se tenaient là mais plus en retrait, comme des chevaliers. Ils contemplaient le sablier du temps mit en branle par l'espèce humaine. Eh oui l'espèce humaine avait pêché beaucoup trop et commençait à se voir comme une entité bien à elle alors il fallait la remettre dans le droit chemin, la faire plier.

Le Pacte des Trois fut conclu et une espèce fut créé : les vampires. Ils devaient aspirer une partie de l'impureté de l'âme humaine en aspirant un peu de sang. Pour surveiller les vampires, on créa alors les loups garous. Pour les vampires, on avait mêlé les trois sangs de chaque race. Pour les loups garou, il n'y eut pas besoin du coté angélique. Pendant un temps, ce fut une belle solution puisque le crime et l'orgueil humain diminuèrent. On pourrait croire alors que tout allait pour le mieux. Cependant les démons commencèrent à voir d'un mauvais œil tout ceci car ils perdaient de leur prestige. Pilate décida par un soir de pleine lune de mettre de son grain de sel dans l'espèce des loups garou. Par le biais d'un rituel, il noircit le cœur des loups garou réveillant des instincts primitifs. Pour les vampires, il n'eut pas besoin de faire grand chose.

Certains commencèrent, en effet, à sombrer dans leur coté obscur car ils avaient trop bu de l'impureté humaine. Les mémoires se souviendront toujours de ce lundi 24 décembre où un peu avant minuit, des vampires dits dégénérés et des loups garou devenus sauvages lancèrent une attaque contre Bethléem. Après avoir fait un carnage parmi la population humaine, les vampires et les loups garou commencèrent à se voir comme des rivaux. Les Lycans considéraient que le pêché commis était la faute aux vampires. Les vampires eux pensaient que le péché fut commis par les Lycans. Averti de tout cela, l'archange Michaël décida de donner quelques pouvoirs à certains humains qu'on appellerait « sorciers ». L'ordre et l'équilibre paru sauf. Puis il y eu l'affront, l'ultime pêché humain qui fut la perte de l'humanité : le désir d'immortalité.

Par la création de morts vivants, l'Homme avait fait subir un affront aux enfers qu'il revêt de sa chair et de son sang voilà pourquoi les morts vivants se lancèrent contre l'humanité. Certes les morts vivants avaient été créés par les humains. Au début, ils n'étaient que des coquilles vides qui se contentaient de déambuler dans les couloirs. Maintenant ce ne sont plus que des machines de guerre contrôlés par les démons non-pacifistes. Il n'y eut pas besoin de Pilate pour donner l'envie de meurtre aux créatures à demi-mortes. Ce fut l'intervention d'un certain Lucifer, qui rêvait de pouvoir sortir de son antre pour devenir Roi du ciel, de la terre et des Enfers, qui insuffla toute sa haine contre son éternel ennemi dans ces corps mécaniques. Les anges et créatures de lumière, eux ont pour mission de protéger les humains. Ceux qui désobéiront, se retrouverons dans l'Abysse ou encore pire, ils deviendront eux-mêmes des créatures maléfiques.

Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'histoire et le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow Of Death :: The Nightmare Begin... :: 
Rules, Story & Context
-
Sauter vers: